Un mariage indien

Description

Une cérémonie aux traditions ancestrales

Category

Location

Château de Carsix, Normandie

WEDDINGS

VRUSHALI & NICOLAS

Un mariage traditionnel indien & une ceremonie laique

Venue : Château de Carsix

Planning : Fabienne Calvo Events

Florals : Les Jolis Jours Events

Photography : Coraline Salgueiro

Video : Mathieu, Indedronable

Henne : Mehendi by Kajal

Catering : Taj Mahal Rouen & Johan mon chef à domicile

HALDI

Le curcuma

Lors d’un mariage indien, tout commence par le Haldi : le rituel du curcuma Ce rituel concerne les préparatifs des deux mariés, juste avant leur union. On applique une pâte faite de curcuma et de yaourt sur le visage des mariés, les pieds, le cou et les mains. Le curcuma, est appelé épices aux mille vertus ! À ajouter à vos soins beauté 😉

MEHENDI

Le Henné

Ensuite, vient le temps du Mehndi : le tatouage au henné.
Les feuilles de l’arbuste appelé “henné” (de nom latin Lawsonia inermis) sont séchées puis réduites en poudre, c’est cette poudre qui est appelée Mehndi. Pour former la pâte qui servira à faire les motifs, on ajoute à la poudre de l’eau qu’on peut éventuellement mélanger à de l’indigo pour foncer la couleur, du citron pour fixer le colorant et du sucre pour l’uniformité de la pâte. Cela peut varier en fonction des coutumes.
La pâte est ensuite appliquée avec un bâton fin, ou une poche souple à embout fin. Il faut laisser poser la pâte pour que la pigmentation se fasse, et éviter le contact avec l’eau. On retrouve la plupart du temps ces motifs sur les mains et les pieds, notamment sur les paumes des mains et plantes des pieds, là où la peau permet une meilleure tenue du produit. Avec le temps, le henné passe de marron, à rouge puis orange.

BARAAT & CÉRÉMONIE INDIENNE

Des rituels ancestraux

Pour le baraat, la procession du marié, il se déplace traditionnellement à dos de cheval ou d’éléphant. Mai cette fois c’est à bord d’une superbe Excalibur que Nicolas est arrivé jusqu’au lieu de la cérémonie. Autour de lui, parents et amis ont formé un cortège, et l’ont accompagné en dansantautour de lui pendant toute la durée du trajet. Ambiance assurée !

Enfin vient le temps de la cérémonie à proprement parler, elle même composée de différents rituels.

Mariage Indien

Varmaala : la cérémonie de la guirlande de fleurs
Quand le marié arrive sur les lieux de réception, la mère de la mariée l’attend avec du tilak, un mélange de poudre rouge et d’eau. Celui-ci servira à lui dessiner un point sur le front censé porter bonheur. La mère de la mariée effectuera ensuite une courte prière afin d’éloigner le mauvais œil. Puis le moment est venu pour la mariée d’entrer en scène. On remet aux mariés une guirlande de fleurs qu’ils porteront autour du cou, lors de la clôture de cette cérémonie.

Gath Bandhan : le lien éternel. Le lien éternel unissant les deux époux, et representant leur fidélité et leur engagement de s’aimer éternellement, est symbolisé par une écharpe, un bout placé sur les épaules du marié et l’autre entourant la taille de la mariée. Le mot « Gath » signifie « nœud » et « Bandhan » veut dire « lier ».

Saat Phere : les 7 voeux du mariage indien. Également appelé Saptapadi, ce rituel consiste à unir les mariés qui tourneront sept fois autour d’un feu en se tenant la main. Chaque tour représente ici une promesse indienn. C’est la partie la plus importante de la journée, car ce feu représente la présence divine.

Pendant la célébration, le marié se fait tirer l’oreille par un parent masculin de la mariée … Pour lui rapeller de bien la traiter, sans quoi gare aux représailles !

Var Mala Les mariés échangent ensuite des guirlandes de fleurs, appelées var mala ou te jay mala, signifiant leur acceptation réciproque comme mari et femme.

A la fin de la cérémonie, les jeunes mariés touchent les pieds de leurs parents et grands parents en signe de respect et pour recevoir leur bénediction.

Cérémonie laïque

On ne présente plus cette cérémonie, qui laisse une grande liberté d’organisation et permet aux mariés et à leurs proches de s’exprimer.

Le mariage indien, riche en traditions

Lors d’un mariage indien, tout commence par le Haldi : le rituel du curcuma
Ce rituel concerne les préparatifs des deux mariés, juste avant leur union. On applique une pâte faite de curcuma et de yaourt sur le visage des mariés, les pieds, le cou et les mains. Le curcuma, est appelé épices aux mille vertus ! À ajouter à vos soins beauté 😉

Ensuite, vient le temps du Mehndi : le tatouage au henné.
Les feuilles de l’arbuste appelé “henné” (de nom latin Lawsonia inermis) sont séchées puis réduites en poudre, c’est cette poudre qui est appelée Mehndi. Pour former la pâte qui servira à faire les motifs, on ajoute à la poudre de l’eau qu’on peut éventuellement mélanger à de l’indigo pour foncer la couleur, du citron pour fixer le colorant et du sucre pour l’uniformité de la pâte. Cela peut varier en fonction des coutumes.
La pâte est ensuite appliquée avec un bâton fin, ou une poche souple à embout fin. Il faut laisser poser la pâte pour que la pigmentation se fasse, et éviter le contact avec l’eau. On retrouve la plupart du temps ces motifs sur les mains et les pieds, notamment sur les paumes des mains et plantes des pieds, là où la peau permet une meilleure tenue du produit. Avec le temps, le henné passe de marron, à rouge puis orange.

Mariage indien au Château de Carsix

Puis c’est le baraat : la procession du marié
Traditionnellement, le marié se déplace à dos de cheval ou d’éléphant. Mai cette fois c’est à bord d’une superbe Excalibur que Nicolas est arrivé jusqu’au lieu de la cérémonie. Autour de lui, parents et amis ont formé un cortège, et l’ont accompagné en dansantautour de lui pendant toute la durée du trajet. Ambiance assurée !

Enfin vient le temps de la cérémonie à proprement parler, elle même composée de différents rituels.

Mariage Indien

Varmaala : la cérémonie de la guirlande de fleurs
Quand le marié arrive sur les lieux de réception, la mère de la mariée l’attend avec du tilak, un mélange de poudre rouge et d’eau. Celui-ci servira à lui dessiner un point sur le front censé porter bonheur. La mère de la mariée effectuera ensuite une courte prière afin d’éloigner le mauvais œil. Puis le moment est venu pour la mariée d’entrer en scène. On remet aux mariés une guirlande de fleurs qu’ils porteront autour du cou, lors de la clôture de cette cérémonie.

Gath Bandhan : le lien éternel. Le lien éternel unissant les deux époux, et representant leur fidélité et leur engagement de s’aimer éternellement, est symbolisé par une écharpe, un bout placé sur les épaules du marié et l’autre entourant la taille de la mariée. Le mot « Gath » signifie « nœud » et « Bandhan » veut dire « lier ».

Saat Phere : les 7 voeux du mariage indien. Également appelé Saptapadi, ce rituel consiste à unir les mariés qui tourneront sept fois autour d’un feu en se tenant la main. Chaque tour représente ici une promesse indienn. C’est la partie la plus importante de la journée, car ce feu représente la présence divine.

Pendant la célébration, le marié se fait tirer l’oreille par un parent masculin de la mariée … Pour lui rapeller de bien la traiter, sans quoi gare aux représailles !

Var Mala Les mariés échangent ensuite des guirlandes de fleurs, appelées var mala ou te jay mala, signifiant leur acceptation réciproque comme mari et femme.

A la fin de la cérémonie, les jeunes mariés touchent les pieds de leurs parents et grands parents en signe de respect et pour recevoir leur bénediction.

error: